Club de Lecture Chrétienne

Club  de Lecture Chrétienne

Mon Eglise Facebook

Mon Eglise Facebook

 

Nous vivons un temps, où beaucoup de chrétiens n’ont plus cette attente du dimanche pour aller à l’église, ou du jour de prière pour se joindre aux autres. Nous vivons un temps de dématérialisation ! Il est beaucoup plus confortable, beaucoup plus simple de rester chez soi (pensent certains), que d’aller à l’église pour louer, remercier Dieu, remonter le moral à quelqu’un en  partageant avec lui  notre vécu de la semaine.

Pourquoi aller s’enfermer dans un bâtiment pour écouter le prédicateur, voir et entendre ces enfants qui nous dérangent, ou même le sourire angélique de celle qui s’assied toujours en face de nous ?

 

Depuis quelques années, une nouvelle église est née, et elle rassemble un grand nombre membres. C’est l’Eglise Facebook. Je me suis posé trois questions pour mieux comprendre ce phénomène, et j’en ai trouvé les réponses en visitant cet église.

 

Eglise fb.jpg

 

1-      Comment s’y rendre ?

La réponse à la cette question m’a parue très simple : « Je ne vais pas à l’église, mais c’est mon église qui me suit partout où je vais. »

Quand je suis chez moi, j’allume mon ordinateur ou ma tablette, et en un clic, j’ai tout ce qu’il me faut. Quand je suis à la campagne, à la plage, au travail ou dans les transports, je sors mon église de ma poche ou de mon sac. C’est aussi simple que cela ! Vous conviendrez que c’est pratique.

 

2-      Qui y va ?

Là se rencontrent, tous les déçus des églises traditionnelles, ceux qui disent que l’Eglise ce n’est pas un bâtiment, mais qui oublient que c’est un rassemblement de chrétiens. Il y a aussi ceux qui pensent qu’ils n’ont pas besoin des autres pour grandir dans la foi.

Il y a quelques mois, un personne qui n’avait pas remis les pieds à l’église depuis plus de 40 ans, m’a dit vouloir y retourner. Je lui ai alors demandé ce que cela lui apporterait de plus. Comme si elle s’attendait à ma question, elle me répondit sans aucune hésitation : « la communion fraternelle. » Voilà quelque chose que l’église Facebook ne pourra jamais apporter à ses membres.

 

3-      Mais pourquoi y vont-ils ?

En allant dans cette Eglise Facebook, je peux choisir mon groupe de louange, les chants que j’ai envie d’écouter ou de chanter. Je ne suis pas gêné par le volume sonore, car c’est moi qui suis à la console.

En plus, j’y vais à l’heure que je veux et je ne suis pas obligé de saluer Pierre, Paul, Jacques. Le prédicateur, c’est aussi moi qui le choisis et j’écoute le sermon qui me plait, celui qui me dérange le moins. Dîmes et offrandes, aucune nécessité, puisque je me les reverse à moi-même. En plus, à l’Eglise Facebook, je suis reconnu, ou, mon ministère est reconnu. Je peux exhorter les gens en les bombardant de versets, je peux leur dire ce que je pense de ceci ou de cela, j’ai ma liberté de parole. Et si jamais un membre n’est pas d’accord avec moi, c’est simple, je l’excommunie.

 

A l’église Facebook, non seulement, j’en suis membre, mais j’y exerce aussi tous les ministères.

Je choisis qui m’accompagne à l’église (mes amis Facebook), Je suis responsable de louange, je choisis le prédicateur qui correspond à mes besoins du moment, je peux encourager, prophétiser, j’ai le pouvoir d’accepter des membres, de les refuser ou de les exclure. Je peux ouvrir et mener des débats théologiques sans aucune base biblique. Le contrôle, l’autorité c’est moi.

 

Si certains trouvent leur compte dans cette église, pour moi, ce n’est pas le cas. J’aime le sourire des gens que je rencontre dans mon église, j’aime les saluer, les prendre dans mes bras, savoir comment ils ont passé la semaine. J’aime ces bruits de vie, me joindre à la prière de l’autre et partager avec eux le repas du Seigneur.

 

Une église dématérialisée, ce n’est pas pour moi, surtout que l’apôtre Paul m’invite à ne pas abandonner mon Assemblée.

 

                                                                                      Bible.jpg

Hébreux: 10.25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.


01/07/2017
2 Poster un commentaire

Magie blanche, le secret ... et après ?

Ces dernières semaines, j'ai suivi une traitement de radiothérapie et pour le transport, j'ai été pris encharge par un VSL (véhicule Sanitaire Léger). Deux des chauffeurs parmi ceux qui m'ont véhiculé durant ces huit semaines m'ont posé cette question :

- "Est-ce qu'à l'hôpital on vous a proposé les services d'un coupeur de feu?"

Il faut savoir qu'effectivement, certains médecins et certains hôpitaux orientent leurs patients vers ce genre d'individus.

 






Jacqueline Frésard, une femme qui sait de quoi elle parle, car elle a exercé cette activité durant des années, jusqu'à ce que Dieu se révèle à elle.
Elle raconte lors de conférences son vécu comme coupeuse de feu, et ses expériences avec Dieu partout où elle est invitée.

 

Un jour, quand je suis arrivé dans la salle d'attente du service de radiothérapie, trois patients étaient en train de se racconter leurs expériences avec un coupeur de feu. 

Dans son livre, Jacqueline Frésard nous dévoile le côté caché de ce qui n'est que magie et donc une abomination devant Dieu. Il est hélas  triste de constater que de nombreux chrétiens se laissent prendre dans les filets de la divination, de cette sorcellerie et de ceux qu'ils considèrent comme faisant du bien aux autres. Grave erreur! Certains vous diront que ceux qui pratiquent cette magie croient en Dieu et qu'ils lisent la Bible. Satan aussi croit en Dieu, et il connait la Bible mieux que certains qui fréquentent assiduement l'église. Jacqueline Frésard nous dit qu'aucune de ses prières qui guérissaient les gens n'étaient faites au nom de Jésus!!!

 

"Mon peuple se détruit parcequ'il lui manque la connnaissance ..." Osée 4.6

C'est aujourd'hui encore le cri de Dieu quand il regarde son peuple.

Ce livre est une véritable étude biblique sur ce sujet. Peuple de Dieu, ne nous laissons pas détournés de la source de la vérité.

 

Un jour, le missionnaire Jacque Giraud me racconta cette histoire qui se passait lors d'une de ses missions au Gabon.

Une femme lui amena son fils pour qu'il prie pour lui. Quand le missionnaire vit que ce jeune garçon avait un grigri suspendu à son cou, il demanda à la mère de le lui enlevé. Elle refusa, car le sorcier le lui avait interdit si elle voulait que son fils soit guéri. Après bien des pourlarlés, le grigri fut enlevé du  cou de ce garçon. A l'interrieur, il y avait un billet sur lequel était écrit :"satan, laisse tranquille cet enfant jusqu'au jour où tu le tourmenteras pour l'éternité en enfer."

Mes amis, ceci n'est pas une légende, c'est une histoire vraie!

 

Procurez-vous ce livre, lisez-le, faîtes le circuler. Cet enseignement de Dieu doit être connu.

Il n'y a que lui qui gérit.

 

http://www.clubdelecturechretienne.com/blog/ou-trouver-ce-livre

 

 

 

 


19/06/2017
0 Poster un commentaire

La cabane

 

Voilà plusieurs années que je me promettais de lire ce livre dont plusieurs m'avaient parlé. Aujourd'hui, c'est chose faite.

Dès les premières pages, vous vous laisser emporter par une écriture agréable et une intrigue dont vous ne voulez rien perdre. La description des scènes vous transporte sur les lieux mêmes de leur déroulement. 

                                                                      La cabane.jpg

Une rencontre avec Dieu n'est jamais anodine. Elle a des conséquences non seulement sur notre conception de Dieu lui-même, mais aussi sur le reste de notre vie. Il se trouve aussi que Dieu connait notre passé, nos souffrances, et c'est souvent en fonction de ceux-ci qu'il se révélera à nous.

Ce livre n'est pas une étude théologique, bien que plusieurs points abordés peuvent faire l'objet d'une étude biblique avec ses partisans et ses détracteurs. Il doit être lu comme un roman, mais un roman qui nous interpelle, que ce soit sur l'image que nous avons de Dieu, de sa nature, que sur nos blessures, notre libre arbitre et le pardon.

 

Dans ce livre, Paul Young nous présente le Dieu trinitaire sous des formes métaphoriques déroutantes mais qui répondent et vont à la rencontre de Mack, le personnage central. Cela peut vous choquer si vous le prenez au premier degré, mais nous dévoile Le Père qui va à la rencontre de l'homme en tenant compte de ses manques, des ses interrogations et de ses besoins.

 

Est-ce que ce livre est irrespectueux vis à vis de Dieu par ce qu'il ose aller contre nos clichés? Lisez-le, et partager avec nous vos appréciations. Vous qui l'avez déjà lu, dites nous aussi ce que vous en pensez.

 

Ici, il n'est pas question de religion, mais de relations. Relation entre le Père, le Fils et l'Esprit-Saint, relations entre l'une de ces trois personnes avec l'homme et relation de l'homme avec la trinité.

 

Ceux qui traversent un deuil ou qui n'ont pas su le surmonter, trouveront dans ce roman des éléments de consolation.

 

Si je devais résumer ce livre en deux mots, ce serait : " relations et pardon."

 

 

Où trouver ce livre ? (lien)

 


27/05/2017
1 Poster un commentaire

IL est ressuscité


 

Une conversation pas banale du tout
- Joseph d'Arimathée : Pilate, je voudrais récupérer le corps de Jésus pour le mettre dans mon tombeau.
- Pilate : Mais ton tombeau, il est tout neuf, tu viens de le finir, et ce Jésus n'est même pas de ta famille.
- Joseph d'Arimathée : Ne t'inquiètes pas Pilate, ce n'est que pour le week end!


10/04/2017
1 Poster un commentaire

Le ebook

 

 

Il y a quelques mois, je vous avais informés que le topchrétien travaillait sur un site ebook. Le but étant de mettre à disposition des chrétiens de langue française, des écrits en format électronique et à un prix modique.

 

Liseuse.jpg

 

 

Aujourd'hui, c'est chose faite! Vous pouvez le découvrir en cliquant sur le lien suivant :  Le site

Environ 800 ans avant Jésus-Christ, le Prophète Osée disait de la part de Dieu :"Mon peuple se détruit faute de connaissance."  Osée 4.6

De nos jours, le savoir est à portée de main de chacun, mais, des études récentes ont démontré que les gens lisent de moins en moins.

- Un français sur trois déclare lire de moins en moins de livres.

Une forte majorité de Français (72%) affirment n'avoir «pas le temps» de lire davantage de livres et 61% déclarent ne pas pouvoir en lire plus parce qu'ils lisent «autre chose» (presse, blogs, contenus multimédias).

- Les Néerlandais passaient 21 % de leur temps libre à lire (livres et presse confondus) en 1955, 13 % en 1975, 11 % en 1990, 9 % en 1995, 8 % en 2000. Et aujourd'hui?

Dans un article d'Evangélique.info on peut lire que sur 2048 chrétiens interrogés, seulement 21% déclarent lire la Bible chaque jour.  l'article

Sur  https://ozana.com/categorie-produit/livres/, vous trouverez des études bibliques, des livres divers et variés, traitant de doctrines, de la famille, d'éthique, des biographies, en un mots, des outils pour consolider votre foi et vous aider dans votre marche chrétienne.

Je vous dis simplement :  Bonne découverte et que Dieu vous bénisse.


27/01/2017
7 Poster un commentaire