Club de Lecture Chrétienne

Club  de Lecture Chrétienne

Trouver sa discipline

Trouver sa discipline

 

Sur un parcours sportif, comme celui que j’emprunte, on rencontre des gens s’exerçant dans différentes disciplines. La simple ballade, la marche rapide, le running, la course, la marche nordique, le vélo et bien d’autres. Chacune de ces personnes après avoir considéré plusieurs paramètres ont choisi une discipline dans laquelle elles se sentent à l’aise et dans laquelle elles peuvent progresser.

 

                                     le-vieil-homme-marche-avec-une-canne-10940214[1].jpg
                                            

 

Celui qui est là pour une simple ballade, ne sera pas frustré de se faire dépasser par celui qui court, et celui qui court ne sera pas frustré s’il se fait dépasser par celui qui est à vélo. Une des personnes que je rencontre régulièrement, est un septuagénaire qui marche avec une canne. Il y a quelque mois, suite à une opération, il ne pouvait marcher que 300 mètres, mais tous les jours, il en faisait un peu plus. Aujourd’hui, il marche toujours avec sa canne, mais il fait 5 kilomètres !

Je vous ai dit, que je trouvais beaucoup de similitudes entre ce que je vivais dans ma marche avec la vie chrétienne. Dans l’Eglise, chacun est appelé à aller à son rythme. Certains seront des fonceurs, et vont se lancer dans les études bibliques et faire rapidement d’énormes progrès en dépassant « des chrétiens de longue date », alors que d’autres vont continuer à aller lentement, mais sûrement. Cet homme est pour moi un exemple de volonté et de persévérance. Dans la vie chrétienne, il ne faut pas vouloir aller trop vite trop tôt, mais un progression régulière peut faire des miracles.

Nous sommes tous appelés à progresser dans notre marche avec Dieu, mais à notre rythme. Cela ne veut pas dire pour autant, sans se soucier des autres. Un jour quelqu’un m’a dit en parlant de son compagnon de vélo : « il n’a jamais compris que ce que je voulais, c’était pédaler à côté de lui. »

Seigneur, que je sois attentif à celui qui est à côté de moi, que ma vitesse de progression et mes connaissances ne soient pas un obstacle à sa propre progression, que je ne sois pas pour lui un sujet de découragement au lieu d’être celui qui l’encourage et le stimule quand il est tenté de s’arrêter en route.



21/08/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 307 autres membres