Club de Lecture Chrétienne

Club  de Lecture Chrétienne

Société et vie chrétienne


J'ai osé Dieu

Voilà un livre dont la lecture m’a amené à me poser bien des questions sur comment nous, chrétiens, nous dressons des barrières d’impossibilités pour ne pas apporter la bonne nouvelle de Christ à certaines catégories de personnes ou de socio professionnels, pour ne pas rendre témoignage.

Dans ce livre, Michel Delpech raconte sa quête de Dieu et sa rencontre avec Jésus. Un parcours qu’il a pratiquement fait tout seul, alors que, j’en suis sûr, nombre de croyants ont croisé sa route.

 

Michel Delpech est bien connu dans le monde du show-biz. Certaines de ses chansons, comme Chez Laurette, Pour un flirt, Les divorcés ou Le Loir-et-Cher font partie du patrimoine de la chanson française. 

Suite à son divorce en 1973, Delpech connaît une grande période de doute et de dépression. Il s'adonne à l'alcool, à la drogue et aux sciences occultes.  Il racontera cette traversée du désert dans une biographie, L'homme qui avait bâti sa maison sur le sable.

En 1986 lors d'un pèlerinage à Jérusalem il tombe en larmes devant le tombeau du Christ. Il avait rencontré le Christ ressuscité. C’est le jour de sa conversion dira-t-il.

En janvier 2013,  on lui détecte un cancer de la langue et de la gorge. Il révèle alors au grand public sa foi chrétienne et publie J'ai osé Dieu. Un an plus tard, il évoque sa mort dans un conte musical La fin du chemin.

Il meurt le 2 janvier 2016 des suites du cancer.

 

 

 

 

 

J’ai aimé lire ce livre qui n’a pas été corrigé par un théologien (il y a beaucoup d’erreurs théologiques), car s’il l’avait été, il n’en resterait que quelques pages, car épuré du vécu et du questionnement de l’auteur.

Ne nous arrêtons donc pas à ces erreurs ou à ces incompréhensions, mais voyons plutôt comment Dieu cherche et trouve le pécheur.

Nous ne sommes pas étonnés, et même, nous nous réjouissons qu’il y ait des aumôniers militaires, des aumôniers des hôpitaux, des aumôniers des prisons, mais à l’instar de Jean-Claude Chablot qui a été le premier aumônier au Palais Fédéral à Berne, en Suisse,  pourquoi n’y aurait-il pas aussi un ou des aumôniers du show business ? Démos Shakarian lui, a eu la vision des Hommes d’affaires chrétiens (des hommes d’affaires qui témoignent aux hommes d’affaires). Qui répondra à l’appel de tous ces hommes, de toutes ces femmes qui au fond de leurs cœurs cherchent Dieu alors qu’ils sont entourés d’une si grande nuée de témoins ?

Dans ce livre-témoignage, Delpech parle de sa foi et de sa relation avec Christ à la façon du nouveau converti qui découvre un si grand amour, une relation si intime, mais qui a aussi tant de questions sans réponse. Il porte un regard lucide sur l’Eglise catholique qui est la sienne, remet en question certains dogmes et certaines pratiques, puis termine par un vibrant plaidoyer sur la relation entre l’Eglise (le pape et le Vatican) et les hommes.

Certains passages de ce livre peuvent faire naître des questions,  apporter des réponses, ou simplement encourager. Quand il écrit : « Je pourrais résumer le but de toute ma quête spirituelle en deux mots : aimer Jésus », on ne peut que se dire qu’il avait tout compris.

Ce livre (que vous trouverez dans toutes les librairies), n’est pas à lire comme un roman, mais comme un appel renouvelé de Jésus à apporter cette bonne nouvelle à tout homme, y compris à ceux du show-business.

 


30/08/2019
0 Poster un commentaire

La crémation dans l'éthique chrétienne

Aujourd'hui quand on écoute ou lit les avis de décès, on se rend compte qu'il est de plus en plus question de crémation. Quelle doit être la position du chrétien face à cette pratique ?

Très souvent, même trop souvent aucune véritable réponse n'est apportée à celui qui est en questionnement si ce n'est une interdiction voire une condamnation. 

 

Suite à plusieurs discussions, j'ai donc commencé une étude que je voulais personnelle dans un premier temps, mais que j'ai eu envie de partager avec vous.

Je l'ai voulu aussi objective que possible. 

Cette étude peut-être amenée à évoluer selon vos commentaires que je lirai avec une grande attention et un esprit ouvert. Alors, ne manquez pas de réagir.

Vous trouverez ci-dessous le lien pour y accéder et que vous pouvez enregistrer. 

A bientôt et que Dieu vous bénisse. 

 

 

Étude


11/06/2019
4 Poster un commentaire

La puissance d'en haut

Moody est né en 1837.

Sa rencontre avec un professeur d’éducation chrétienne dans un parc lors d'une conversation sur l’amour de Dieu le conduit à une profonde conversion. Il dira de cette expérience : « C’était un nouveau monde. Les oiseaux chantaient mieux et le soleil brillait plus clairement. Je n’avais jamais expérimenté une telle paix. »

 

Plus tard, il se sent un cœur d’évangéliste et distribue des traités partout.

A 23 ans, il quitte tout pour le ministère et se marie avec Emma, ils auront deux enfants.

 

En 1867,  en Angleterre, il rencontre un évangéliste qui lui dit : « Le monde n’a pas encore vu ce que Dieu peut faire au moyen d’un homme qui Lui est totalement consacré ». Suite à cette rencontre, Moody décida de se concentrer à l’évangélisation.

 

On dit que D.L. Moody a amené plus d’un million de personnes à Christ.

 

La puissance d’en haut,

 

un livre en cinq chapitres très bien structurés.

 

Moody cherche en premier à rendre le lecteur conscient de l’origine de cette puissance qui aujourd’hui fait tant défaut à bien des églises et à bien des chrétiens. Cette puissance qui doit être en nous et sur nous. Puissance qui doit accompagner notre témoignage en tout temps.

Ce livre, Moody aurait pu l’écrire pour l’Eglise du XXIème siècle, qu’elle soit en Europe, en Afrique ou en Amérique.

On ne peut pas le lire et l’oublier aussitôt.

 

Après une préface qui nous invite à reconsidérer qui nous sommes : « Une personne peut avoir un «zèle sans connaissance,» et une autre la connaissance sans le zèle. Si j'avais à choisir entre ces deux grâces, je crois que je préférerais la première. Mais avec une Bible ouverte, nul ne doit être privé de la connaissance de la volonté de Dieu et de ses desseins. Le but de ce livre est d'indiquer la source de la vraie puissance, afin que notre zèle et notre connaissance s'accroissent dans le service du Maître. »

 

Il nous invite à une entière dépendance à cette puissance d’en haut :

« Si nous comptons pour cette œuvre sur les pasteurs, ou sur les chrétiens : nous serons déçus ; mais si nous nous attendons à la puissance de l’Esprit de Dieu, nous honorerons cet Esprit, et lui-même fera le travail. »

 

Un livre que j’encourage chaque chrétien à lire. Que cette lecture vous fasse autant de bien qu’à moi.

 

Ce livre est disponible en ebook : https://www.spibook.fr/Lire-1-Dwight-Moody-La-puissance-d-en-haut.htm#epubcfi(/6/4[x001.html]!/4/2/1:0)

 

 

 


18/10/2018
1 Poster un commentaire

Sur les pas d'un martyr

D'autres encore ont subi les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison.

Ils ont été lapidés, sciés. Ils sont morts tués par l'épée. Ils sont allés d’un endroit à l’autre ... , privés de tout, persécutés, maltraités .. Hébreux 11.36-37

 

 Tertulien, un des pères de l'Eglise (II ème siècle) déclara un jour que le sang des martyrs était la semence des chrétiens. Jean-Baptiste Epalle, ne choisit pas d'être martyr, pas plus que tous ceux qui l'ont été. Il choisit simplement d'être témoin du Christ en Océanie. 

 

 

Plus de 150 ans plus tard, un de ses descendants, Christian Epalle décide avec sa fille de retracer l'histoire de cet ancêtre. Ils suivront ses pas, depuis son enfance dans la Loire, jusqu'à sa mort tragique aux îles Salomon.

 

 

Dans ce livre, nous découvrons comment ce jeune homme a entendu, reçu l'appel de Dieu pour la mission, cet appel qui prédisait déjà le sacrifice que serait le sien. Une vie consacrée à la mission : "... le temps est venu où les Néo-Zélandais ne peuvent plus attendre ... Depuis un pôle, jusqu'à l'autre pôle, il est vaste ce champ, tout est  mûr, tout blanchit ..." Jean-Baptiste Epalle avait saisi l'urgence, cette urgence qui fait tant défaut à l'Eglise aujourd'hui.

En terre de mission, il connut le dépouillement, les conditions matérielles réduites à leur plus simple expression, il connut aussi malheureusement, la discorde, les tensions au sein de sa communauté. Mais Rien ne l'arrêta, jusqu'à son martyr à l'âge de 37 ans.

 

 

Merci à toi Christian d'avoir écrit ce livre, merci à Jean-Baptiste pour son sacrifice, son dévouement et son oeuvre.

 

Un livre à lire et qui peut susciter des vocations!

 

Où trouver ce livre?


01/12/2017
2 Poster un commentaire

Et pourtant ... la vie continue

Nous avons tous été un jour confrontés à la mort, la mort d'un père, d'une mère, d'un enfant même, ou d'un ami proche.

Et pourtant ... la vie continue!

 

Romains 5.12 

C'est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché.

En lisant ce livre, je me suis dit que tous pasteurs, tous leaders, tous ceux qui s'occuppent de relations d'aide devraient le lire. Mais je crois aussi que nous tous qui un jour allons nous trouver soit éprouvé directement par le deuil, soit devant apporter notre aide et notre consolation à quelqu'un d'autre, nous pouvons y puiser beaucoup de conseils pratiques.

 






Enseignant mondialement reconnu, Tony Cooke se consacre surtout à l'édification des croyants et à la formation de leaders.

Son ministère l'a déjà conduit dans une trentaine de pays à travers le monde.

 

Tony Cooke aborde ce vaste sujet du deuil et de son processus  sans langue de bois, mais avec une grande sensibilité. Ce livre n'est pas une réponse à tout, l'auteur aborde tous les aspects et les étapes du deuil.

 

Nous ne sommes pas toujours préparés à la mort de ceux qui nous sont proche, et encore moins quand il s'agit d'un enfant ou lors d'un suicide. Nos paroles, nos réactions, notre attitude peuvent apporter le réconfort ou occasionner des blessures supplémentaires.

Le deuil ne s'arrête pas à la mise en terre, les proches ont besoin d'être accompagnés, pour certains, cela peut prendre des mois. Quelle est notre place?

 

        - Evasion, - Confrontation, - Réconciliation

L'auteur nous amène é visiter ces différentes étapes et à éviter l'emploie des phrases bateau. 

 

Quand un proche meure dans la foi, est-ce normal de laisser éclater notre chagrin, de retenir nos larmes, nos émotions, de dire notre désespoir?

 

 

 

Voici ce qu'écrit un pasteur au sujet d'un service funèbre qu'il fut appelé à célébrer :

"Il y a quelque temps, je sortais ma voiture pour entrer dans la salle funéraire pour une personne que je n'avais jamais rencontrée. En ce moment, je pensais: «Est-ce que je vais vraiment faire une différence aujourd'hui?» J'étais fatigué et submergé par de nombreuses autres tâches du ministère pour la même semaine. Au milieu du gémissement qui venait de mon âme, la voix familière de notre Sauveur par Son Esprit disait: «Ta présence change tout pour eux.» Je savais en un instant que, peu importe la façon dont j'ai conduit le service,  j'avais déjà fourni à la famille quelque chose dont ils avaient désespérément besoin: quelqu'un pour faire face à leur peine. Le Psaume 34:18 dit: «Le Seigneur est proche des méchants et sauve ceux qui sont écrasés dans l'esprit.» Ce n'est pas seulement une grande Écriture à lire lors des funérailles, c'est ce que le Seigneur fait à travers nous ..." . 

 

Si je devais fortement vous encourager à lire un livre ces prochaines semaines, ce serait celui-là!

 

Où trouver ce livre?


01/11/2017
1 Poster un commentaire