Club de Lecture Chrétienne

Club  de Lecture Chrétienne

J'ai osé Dieu

Voilà un livre dont la lecture m’a amené à me poser bien des questions sur comment nous, chrétiens, nous dressons des barrières d’impossibilités pour ne pas apporter la bonne nouvelle de Christ à certaines catégories de personnes ou de socio professionnels, pour ne pas rendre témoignage.

Dans ce livre, Michel Delpech raconte sa quête de Dieu et sa rencontre avec Jésus. Un parcours qu’il a pratiquement fait tout seul, alors que, j’en suis sûr, nombre de croyants ont croisé sa route.

 

Michel Delpech est bien connu dans le monde du show-biz. Certaines de ses chansons, comme Chez Laurette, Pour un flirt, Les divorcés ou Le Loir-et-Cher font partie du patrimoine de la chanson française. 

Suite à son divorce en 1973, Delpech connaît une grande période de doute et de dépression. Il s'adonne à l'alcool, à la drogue et aux sciences occultes.  Il racontera cette traversée du désert dans une biographie, L'homme qui avait bâti sa maison sur le sable.

En 1986 lors d'un pèlerinage à Jérusalem il tombe en larmes devant le tombeau du Christ. Il avait rencontré le Christ ressuscité. C’est le jour de sa conversion dira-t-il.

En janvier 2013,  on lui détecte un cancer de la langue et de la gorge. Il révèle alors au grand public sa foi chrétienne et publie J'ai osé Dieu. Un an plus tard, il évoque sa mort dans un conte musical La fin du chemin.

Il meurt le 2 janvier 2016 des suites du cancer.

 

 

 

 

 

J’ai aimé lire ce livre qui n’a pas été corrigé par un théologien (il y a beaucoup d’erreurs théologiques), car s’il l’avait été, il n’en resterait que quelques pages, car épuré du vécu et du questionnement de l’auteur.

Ne nous arrêtons donc pas à ces erreurs ou à ces incompréhensions, mais voyons plutôt comment Dieu cherche et trouve le pécheur.

Nous ne sommes pas étonnés, et même, nous nous réjouissons qu’il y ait des aumôniers militaires, des aumôniers des hôpitaux, des aumôniers des prisons, mais à l’instar de Jean-Claude Chablot qui a été le premier aumônier au Palais Fédéral à Berne, en Suisse,  pourquoi n’y aurait-il pas aussi un ou des aumôniers du show business ? Démos Shakarian lui, a eu la vision des Hommes d’affaires chrétiens (des hommes d’affaires qui témoignent aux hommes d’affaires). Qui répondra à l’appel de tous ces hommes, de toutes ces femmes qui au fond de leurs cœurs cherchent Dieu alors qu’ils sont entourés d’une si grande nuée de témoins ?

Dans ce livre-témoignage, Delpech parle de sa foi et de sa relation avec Christ à la façon du nouveau converti qui découvre un si grand amour, une relation si intime, mais qui a aussi tant de questions sans réponse. Il porte un regard lucide sur l’Eglise catholique qui est la sienne, remet en question certains dogmes et certaines pratiques, puis termine par un vibrant plaidoyer sur la relation entre l’Eglise (le pape et le Vatican) et les hommes.

Certains passages de ce livre peuvent faire naître des questions,  apporter des réponses, ou simplement encourager. Quand il écrit : « Je pourrais résumer le but de toute ma quête spirituelle en deux mots : aimer Jésus », on ne peut que se dire qu’il avait tout compris.

Ce livre (que vous trouverez dans toutes les librairies), n’est pas à lire comme un roman, mais comme un appel renouvelé de Jésus à apporter cette bonne nouvelle à tout homme, y compris à ceux du show-business.

 



30/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 367 autres membres